Roquefort a la particularité d’être bâtie sur un relief prononcé, créant par endroit de véritables falaises calcaires. Depuis la ville, ces falaises sont invisibles, et de la rivière, c’est la ville qui disparaît. Le profil de la rivière varie beaucoup, offrant une richesse de paysages appréciable uniquement depuis le niveau de l’eau.

Du fait de la nature karstique du relief, on trouve de nombreuses grottes autour de Roquefort. Les plus connues sont les grottes de la Hades, du Cros, et des Cagots. D’un point de vu paysager, le panorama de la tour de Pènecadet est également remarquable.

Une trentaine de cavités naturelles sont creusées dans les parois calcaires autour de Roquefort. Quelques‐unes ont sûrement servi d’abris à différentes époques. Les cinq plus intéressantes se trouvent dans le centre-ville : l’une a servi de refuge aux Maquisards, l’autre aux Cagots… Cagot désigne des groupes d’habitants frappés de répulsion et de mépris dans leurs villages surtout en Gascogne et de part et d’autre du piémont pyrénéen, entre le XIIIe siècle et les temps modernes. La réputation des Cagots est associée à la peur de la lèpre.

En plus d’un patrimoine riche, les gorges abritent une flore originale, et notamment une hêtraie relictuelle avec un cortège d’espèces que l’on a plutôt tendance à trouver en montagnes. Le vallon constitue lui un corridor de première importance pour la petite et la grande faune.

Les chauves‐souris trouvent dans les gorges et dans les grottes du vallon un milieu propice à leur développement. On recense 19 espèces de chauves‐souris dont de nombreux taxons présentant un intérêt patrimonial fort à très fort (Pipistrelle pygmée, Murin de Bechstein, Rhinolophe euryale, …).

Ce site revêt ainsi une importance primordiale dans la conservation des chiroptères des Landes.

Localisation

Roquefort, Ròcahòrt en occitan est membre de la Communauté de communes du Pays de Roquefort. Elle se situe à la pointe Nord du territoire du PNU, aux confins de l’Albret et de l’Armagnac.